Les artistes en confinement (5)

L'exposition permanente de "D'Art en Arts"


Les semaines précédentes 

- un premier post a été consacré aux "œuvres de confinement" des artistes :

Bruno Béghin, Heinrich Jabs, Ghislaine Ratier, Lisa Seignez et Jean Valina. 
Ghislaine Ratier a, depuis, ajouté une nouvelle toile à cette publication.
Vous pouvez les retrouver ainsi que les commentaires qui leur ont été adressés en cliquant ici.

- un deuxième post a été consacré aux "œuvres de confinement" des artistes :

Claude Gibrat, Martine Laurens, Isabelle Lebret, Manesta, Marie-Christine Matray, Jean-Jacques Mazzella, Véronique Renault, Didier Vidal.
Vous pouvez les retrouver ainsi que les commentaires qui leur ont été adressés en cliquant ici.

- un troisième post a été consacré aux œuvres de confinement des artistes :
Alain Arnouil, Bernard Cahue, Monique Desset, Marie Ferrand, Hugues Renck, Olena Trofymova.
Vous pouvez les retrouver en cliquant ici.

- un quatrième post a été consacré aux "œuvres de confinement" des artistes :
Françoise Dugourd-Caput, Martine Laurens, Jean Valina.
Vous pouvez les retrouver en cliquant ici.


Cette semaine


Nous accueillons les œuvres de confinement - toujours exposées par ordre alphabétique "artiste" - des artistes suivants : 

Didier Lissardy, Christine Milla.


Didier Lissardy - "Délice"


"Le tableau est pour moi bien davantage qu’un objet séduisant. 
C’est le témoin indispensable pour résoudre ce tumulte qui est en moi.  
Cet espace que je me donne devient alors autobiographique 
et côtoie souvent mystère et parfois la limite du réel : 
c’est peut être Ma Réalité Transfigurée. "  



"Déchirures"



"Le chemin de fer"



"Le fil d'Ariane"



"Le repos du bateau ivre"



"Vue sur la mer"


L'Art est le plus beau des mensonges

Claude Debussy


Vous pouvez retrouver les autres œuvres de Didier Lissardy sur son site :


Christine Milla


"A l'heure du Covid 19, j'ai entamé une série que j'ai intitulé "Quand le Covid s'en mêle", 
dont je vous envoie les deux premières peintures. 
Mes productions, figurations mêlées d'imaginaire, 
racontent le quotidien de cette étrange période,
 en jouant sur le décalage, l'ironie, et la tendresse que j'ai pour ses personnages."



"Quand le Covid s'en mêle : l'univers de Mathilde"
avril 2020, 152 x 105 cm, peinture pigments acryliques sur kraft



"Quand le Covid s'en mêle : au boulot!"
avril 2020, 105 x145 cm, peinture pigments acryliques sur kraft 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les artistes en confinement (1)

Le Salon du "Petit Format" 2020 - Règlement

Les artistes en confinement (2)